Recherche

EDC de Elvire

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Elvire

Cacher

A poil !

Je ne sais pas si vous vous souvenez encore de votre premier jour dans le secteur ?
Si oui, je suis prête à parier que ce n'est, pas pour vous non plus, votre souvenir le meilleur.
...
" Je venais de me réveiller ... la tête dans : je ne savais même pas encore ce que c'était ; mais déjà le terrain se préparait.
J'ouvrais les yeux... c'était lumineux.
Les néons jaunâtres et blafards du plafond abimaient mes orbes laiteux tout neuf.
Je balancais la tête, gauche-droite, qu'est-ce que c'est? bizarrement, je le sais. Ou du moins, je crois savoir.
Je me redresse sur mon séant, instinctivement, je bouge... Interessant. Je regarde mes mains sous tous les angles, dessous ...

  • Oh ? c'est à moi cet appendice là ?

Je remarque qu'il y en a deux, couvert d'un materiaux souple mais rugueux... je les agite inconsciemment et les balance... Ca marche! Dès lors je me lance dans une perpétuelle chute en avant.
...
En traversant les couloirs déserts je m'attarde un peu sur l'environnement. Je lis. Les messages inscrits sur les écritaux me guident et résonnent en moi comme des mantras, des commandements que je suis.
Bientôt, quelques choses me dérange, le tissu que je porte m'horripile ; je me tortille et je me gratte. Finalement, après quelques contortions contrariées, j'arrache la nuisance de ma peau et me débarrasse de l'indisposant équipement.
  • Va en marranie, saloperie ! M'abstenais-je de proférer à voix haute à l'encontre de l'immonde textile de couleur fade, me promenant désormais dans mon plus simple pack de texture : complétement noire et blanche dans le monochrome gris des rues.
J'errais, un peu, sans but, m'imbibant du décor et de ce qui m'entourait, quand me revint l'un des 'commandements'.
Il me fallait un emploi, une profession ma foi.
J'arpentais alors les entreprises, nues. Je postulais en tant que technicienne, bien que, de compétences j'étais dénuée.
Vraisemblablement, cela plut à mon employeur qui, à ma vue, accepta derechef ma venue."

◊ Commentaires