Recherche

EDC de Dia

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Dia

Cacher

Pythie

[Message de service du CDC]
Le clone de l'orc Pythie a été transporté en cryo pour une durée indéterminée.
Cause : Puce défectueuse
Au-delà de ce message, c'est le casier du centre de cryogénisation, où les gobelins ont rangé avec soin les affaires de la jeune orc, qui la peinera le plus. Son premier Agrimensor à peine tâché de sang. La vieille tenue de Dia qu'elle lui avait légué sans hésitation, impatiente qu'elle était de pouvoir l'observer dans la mêlée, jouir de son génome en massacrant le bétail impérial.
Laisse moi t'aider.
L'ébène n'est plus belle mais sordide quand elle entasse dans un fracas tout le matériel dans sa banque qui déborde, mâchoire verrouillée par une douleur invisible qui la tenaille davantage que les coups reçus la veille. Et elle erre, elle lit quelques messages sans trop réaliser encore la signification cachée derrière le mot : indéterminée
Elle aussi vivait dans son ombre. C'était une nouvelle arrivante brut dont peu se souviendront. "Absente et endormie pour les uns, pleine de surprise et toujours disponible pour Dia." La jeune orc idolâtre celle qui deviendra sa matriarche proche de l'âtre avant que ce dernier ne souffle son dernier soupir, glacial.
Butée, elle ressemble comme deux gouttes d'eau à la jeune Dia et se fera cogner dessus par l'ancienne jusqu'à comprendre les règles du jeu. Il n'y avait rien à jeter chez Pythie. Une fille aimante et indépendante doublée d'une orc aux valeurs intrinsèques à en faire rougir sa mère. La perfection génétique, une tête bien faite, sincère et combattive, désireuse de servir la Cause et ses proches sans faillir.
"Orc c'est pas que d'la génétique."
Chaque première fois devient un plaisir incommensurable entre elles deux. Du premier rapport de combat au premier rapport. Des premiers succès guerriers aux nombreuses resucées dues à la jeunesse. De sa première robe à son dernier regard, de leurs efforts conjoints pour bâtir une relation sans accrocs ni étincelles parmi les deux paires de crocs qui s'entrechoquaient jadis.
"Merci pour le passage !
Et les boucliers !
Et...tout en fait."
Assise dans son vieux canapé, à la villa, Belle ébène reste prostrée en avant, les coudes sur les cuisses, les mains sur le visage. Et cette douleur qui l'assaille. Encore. Le coup critique entraine une lourde trainée de sel sur le grain de peau noir et glabre, dessinant du coin de l’œil le relief d'une joue jusqu'à la mâchoire. Son corps tout entier vacille intérieurement à mesure que les neurones transmettent l'information véritable trainant ses wagons de conséquences incisives.
"J'ai eu peur.
J'ai cru que t'en avais d'jà marre de moi."
Comment pouvait-elle en avoir assez, plutôt ? Comment pouvait-elle se rassasier de cet amour qui les liaient. Cette fierté d'épauler chaque pas de l'une et de l'autre. Un reniflement piteux se fait entendre quand son nez coule et que les larmes poursuivent le sillon déjà en place. Le doigt crispé parcoure le data-pad lentement pour relire les mots de sa fille, du premier au dernier, en passant par :
"Tu vas t'nir la soirée sans moi ? pas trop triste ?"
Un maigre soufflement du nez s'échappe quand deux fossettes se creusent pour disparaître aussitôt.
Le pied de l'orc s'anime et frappe du talon au sol alors que la jambe tremble entre les quelques coups qui ne suffisent pas à perturber le silence de mort qui règne. Une respiration entrecoupée de sanglots la poursuit pendant que les secondes s’égrainent sans elle.
L'orc pleure. KO et pas pour dix minutes. C'est une nouvelle épreuve pour ce fantôme qui subit les affres de la mémoire d'une multitude de vies. Le communicateur vibre de temps à autre, mais ni plus ni moins qu'un autre jour. L'orc est seule.

"Alors c'est ça la mort ? La révocation d'une existence, l'absence complète de retour possible ? Je suis perdue. Mon poing dans leur gueule, c'est tout."


Informations sur l'article

Mémoires
13 Janvier 2021
226√  20 5

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires