Recherche

EDC de Deliah

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Deliah

Cacher

Scoop - AVM3


Quelles journées je dirais même. Assise sur la moquette grise d'un centre d'entrainement de l'ASICS, je faisais un petit point. Trois fois rien, je revoyais simplement la soirée de folie qu'était hier. On aurait presque dis un holofilm. J'étais l'actrice principale, et elle, le personnage secondaire. L'alliée de l'héroïne, celle qui a cette personnalité insolente et comique. Un parfait personnage, certes de second plan, mais inoubliable.
Oui, tout se passait comme dans nos blockbusters.
Regard noisette dans le vague, je rêvassais à un futur meilleur, à des actes clandestins et des combats extramuros. Elle et moi, on va changer le monde. Et maintenant, nous avons l'Empire derrière nous.
Mais il ne le sait pas encore.
Ces pensées m'étiraient un sourire niais tandis que le réel s'effaçait peu à peu. Je voulais savourer ces instants de gloire.
Revenons en arrière si vous le voulez bien. Revoyons ensemble l'instant même où nos actes sont nés aux yeux du public, l'instant où nous avons commencé à changer le monde.

J'ai toujours cru en un monde de paix. C'est cette âme de NI qui brûle encore en moi qui réchauffe cet espoir. Le monde, les gens - impériaux ou rebelles - cherchent parfois à faire taire cette flamme. Ils ne croient pas en ce futur. Ils en ont peur. Tendre la main vers nos ennemis et sûrement la plus grosse remise en question que l'on peut imaginer. Et pourtant, l'Empire ne pardonne t-il pas ?

Lorsque tu iras mieux, je souhaite avoir une
conversation importante avec toi...

C'est tout d'abord l'histoire d'une petite kob traumatisée qui n'avait pas de bras dans lesquels pleurer. Une jeune à l'esprit fort, un être qui donne sans compter qui un jour à trouvé une oreille pour l'écouter. Une petite blonde au plumage mal lissé. Arrogante, piquante, mais d'une honnêteté et d'une loyauté sans faille. L'oiselle avait écouté la souris se confier. Pendant un temps, elle l'avait prise sous son aile, séchant ses larmes comme si elle même avait un jour subis les affronts de la chair et de l'âme.

Tu es ma disciple, Deliah. J'ai encore bien des choses à t'apprendre.
Et tu es celle derrière le journal.

La souris découvrait le monde avec l'oiselle. Elle a découvert les joies des bars, l'étreinte d'une amie, le bonheur des marches nocturnes à l’abri dans le smog, loin des ogres cachés sous son lit. Un trou dans le ciel d'encre, une percée vers les étoiles. Mais tous les oiseaux migrent un jour lorsque les temps ne sont plus cléments. Fuyant vers un futur meilleur, la créature au plumage d'or s'était envolé avec sa famille au delà des murs, proposant à le petite souris de grimper sur son dos.

Je ne suis pas en colère que tu aies écrit ce journal.
Je suis en colère parce que tu m'as menti.
Hélas, le cœur de la rongeuse était trop lourd pour les ailes du volatile. Elle resta donc au sol, pleurant son amie disparue dans les bras des ogres. Chaque soir de solitude que laissaient les migrations vautours et humaines, la petite souris envoyait les mélodies de sa peine se perdre dans les flux matriciels de ses com'. Elle les envoyait traverser les murs, courir dans les rues impies, enserrer l'âme de celle qu'elle reverrait sur le champ de bataille. Mais était-ce seulement encore de l'amitié ?

J'ai menti car ce soir là, tout le monde parlait CDO et dissidence.
Je ne suis pas anti-impérialiste.
Je ne suis pas une criminelle...

Non, Deliah. Tu n'en es pas une.
Mais tu es encore inexpérimentée.



Nous nous battrons pour que les combats cessent.
Nous propagerons tout ce que nous savons.
Et nous vous remercions chers lecteurs,
car sans vous, notre journal ne saurait vivre.

Spoiler (Afficher)
Un humble petit EDC hrp pour commencer à retracer ce que je pressens comme étant le début de quelque chose de grand. Merci à vous tous qui jouez en offrant un rp de qualité. Merci à la jd qui se reconnaîtra pour ce travail d'équipe. N'hésitez pas à lâcher votre plus belle étoile et à aller checker les autres AVM.
J'vous nem.
▶ Collusion - AVM1
▶ Pardon - AVM2

Informations sur l'article

Ad vitam memoriam
11 Février 2020
194√  10 3

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires