Recherche

EDC de Brittany

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Brittany

Cacher

Arrivée quelque peu... Fracassante


Centre hospitalier - Jour : X
(Son d'ambiance)

Le néant et l’obscurité. Deux mots qui, étrangement, me viennent directement à l’esprit. Pourtant, c’est étrange. J’ai comme une impression de me réveiller de ce mélange à la fois vide et sombre. Bizarre.
Toutefois, je finis par ouvrir mes yeux pour observer des tuyaux entremêlés et des câbles qui cachent un plafond qui semble métallique. Enfin, c’est l’impression que cela me donne. Je grimace en sentant mon petit corps endoloris, allongé dans un lit. Où suis-je ? Je plisse encore un peu mon regard, peu habituée à la lumière alors que je finis par sentir un mal de tête venir me rendre une petite visite. Je grommelle de douleur en venant tendre une main vers mon crâne.
Ainsi, je mets donc un moment à émerger de mon premier réveil. Puis, je finis par entendre une voix préenregistrée, seule, dans cette pièce vide de vie. Le bruit du haut-parleur me donne encore plus mal à la tête, bien que j’arrive un peu à me concentrer sur ce qui dit la voix de “bienvenue”. Encore un peu perdue et vacillante, je m'assois au bord du lit. Mes petites jambes de naine, malgré mon mètre soixante, se balancent un peu dans le vide alors que j’observe l’endroit. Donc… J’étais dans un hôpital ?
“J’déteste les hôpitaux… Mais plus important, j’suis où ?!”
Je ne peux m’empêcher de parler à voix haute alors que je cherche à me lever du lit. Mais, avant que je ne puisse dire “Et merrrrde !”, je viens m’étaler la trogne face contre terre. Mes jambes n’ont pas su me tenir. Après tout, c’était la première fois que je pouvais tenir sur mes jambes.
“AIIIIE ! PUTAIN DE MERDE !”
Je commence à dire quelques noms d’écureuils alors que je prends un peu de temps pour me relever. Seulement vêtue d’une tenue d’hôpital que je viens seulement de remarquer, je décide de quitter cette chambre morne et vide. Après avoir ouvert la porte de la chambre, je passe ma tête pour voir si je vois quelqu’un dans les couloirs. Mais… Personne. L’endroit semblait aussi vide que la chambre où je me suis réveillée. Me pinçant les lèvres, suspicieuse et méfiante, je décide donc de marcher dans les couloirs. Observant les hologrammes et autres avancées technologiques avant de quitter l’endroit en trottinant sur mes petites jambes. Venant ainsi m’enfoncer dans le smog, encore perdue de où je me trouve et ce que je pourrais rencontrer d’ici quelques minutes ou même à l’avenir...

Informations sur l'article

Journal
21 Novembre 2021
223√  11 0

Partager l'article

◊ Commentaires

Aucun commentaire