Recherche

EDC de Augure

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Augure

Cacher

Dualité d'âme

Une joue tendue, cisaillée d'une lame émoussée en son sein. Un doux bruit d'ossement rencontrant des phalanges acérées. Des tendres paluches qui caressent des formes lovées, venant resserrer à mort une nuque déjà meurtrie. Un genou subtilement effleuré au détour d'un flirt, qui plus tard, viendra perforer des côtes à s'en égosiller la voix.
Une mort, une mort qui n'attend pas. Une mort qui n'attend plus que d'être vécu.
Quand est-ce que tout cela a commencé ? Je ne sais pas.
Je ne sais plus.
L'âme...
Cette chose impalpable qui sommeille en nous, existe-t-elle... ? Elle doit être bien étrange. Tel que je me l'imagine, elle ressemblerait à un feu follet, se manifestant à la lueur de l'orée. Miroitant, tel l'empyrée inatteignable dans les entrailles poisseuses qui composent mon être.

Délaissant quelques braises ici et là, pour tenir en haleine un espoir flétri.
Parfois, je la surprends à se scinder en deux. D'un côté, une main ouverte, paume tendue vers le ciel ; de l'autre, un poing fermé, s'armant vers le sol.

Un cœur aux artères entrecroisées, qui, dans une pulsation rythmique, laisse s'entrevoir une harmonie qui va de pair.. Mais qui dès lors, lorsqu'un changement s'opère, se dérègle comme une vieille pendule.


L'aliénation mentale s'alliant de rage au précipice d'une attention faite par amour. Un vide comblé par violence d'espoir et désespoir de violence. C'est cette folle folie qui me tiraille, qui me fait chanceler vers d'abîmes desseins.

Alors qu'à mesure que les remous des vagues m'emmènent vers des divagations sans but, je vogue à la dérive vers les ténèbres qui m'étaient destinées.

L'ancre jetée par-dessus bord n'y changerait rien. C'est de ce pitoyable état que je cherche désespérément à me libérer, mais qui, comme un coup dans l'eau, s'estompe pour se reformer.


Nul des prétendues jouissances d'ici-bas, n'arrivent à donner sens à cette existence ; car c'est de mon silence que je hurle mon impuissance.

Et c'est dans mon rafiot flottant au gré d'une brise salvatrice que je garde le cap. Prostré dans un mutisme, luttant contre les idées noires qui m'assaillent. L'espoir engloutit par les poussières de sa magnificence passée.

Et qu'importent les moments d'errements, ou les geôles qui me retiennent prisonnières des limbes éternels. Le théâtre de ma rédemption sonnera le glas de ma renaissance, car l'éternité est implacable et que son sentier sinueux parcours l'infini.

Et c'est dans cette infime vie que tout se terminera. Quand ? Je ne sais pas.
Je n'en saurais pas plus...
Mais j'en accepte l'Augure.

Informations sur l'article

Inconscience
04 Décembre 2020
319√  25 11

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Aexe (135☆) Le 04 Décembre 2020
    Ainsi vont les oracles, en la Cité. *
  • Khita (50☆) Le 04 Décembre 2020
    Tout finira par être englouti, certainement.
  • Phylène (1153☆) Le 04 Décembre 2020
    Très beau.
  • Augure (132☆) Le 04 Décembre 2020
    @Aexe @Khita Seul l'avenir nous le dira, merci pour l'*.
    @Phylène On essaye, merci!
  • Minh-Su (116☆) Le 04 Décembre 2020
    Waw... superbe écriture.
  • Lugal (128☆) Le 04 Décembre 2020
    Wow ! ... Bravo !
  • Augure (132☆) Le 04 Décembre 2020
    @Minh-Su@Lugal Merci à vous Minh' & Lugal
  • BB_24 (268☆) Le 06 Décembre 2020
    Un jour, au détour du smog, il ne manquera qu'à croiser Résurgence, pour qu'infime devienne infinie.
  • Casey (263☆) Le 07 Décembre 2020
    Une étoile méritée au vu du style châtié.
  • Augure (132☆) Le 07 Décembre 2020
    @BB_24 Au plaisir de la croiser.
    @Casey Merci Casey.
  • Boüne (22☆) Le 29 Décembre 2020
    Quelle torture... Sombrement, j'étoile.