Recherche

EDC de Amelya

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Amelya

Cacher

[RP] Le froid de mon coeur.


Les sentiments, c'est comme la petite fumée qui sort de la bouche lorsqu'il fait froid,
eux seuls prouvent qu'on est vivant.
Le temps passe si vite, prise dans cette cryogénie ou mon corps ne bouge pas, je dors paisiblement sans me soucier que mon cœur soit brisé, sans me soucier de la trahison qui semble être un poids à mes chevilles se renforçant à chaque coin de rue. Pourquoi est-ce que je n'arrive plus à aimer ? Pourquoi je ne pense qu'à lui ? Même endormie, le corps aussi fragile que du cristal, je continue de me dire que la seule chose assez chaude pour me dégeler, serait sa présence à mes côtés.

Pourtant n'ai-je pas essayé de toutes mes forces d'oublier ? Oublier ce père qui me hais au point de lever à chaque fois la main sur moi, oublier l'absence d'une mère que je ne connaîtrais sans doute jamais, oublier le jour ou je préparais l'anniversaire de ma meilleure amie et où, celui qui était comme le gardien d'une grande famille, m'annonça que je devais partir et pour finir....oublier lui avec elle, elle avec lui et moi qui m'effondre, comme une faible. Car oui, pour être aussi sentimentale, je ne peux être que faible.
Ruppell avait pourtant essayé, je serais plus heureuse en rébellion qu'il disait. Il est vrai qu'ici les gens sont agréables, en même temps je n'ai jamais été une fille à problèmes tant qu'on ne touche pas à ce qui m'est cher...
L'entraide est plus que présente également, un cri et même une personne avec qui tu es en froid viendra se joindre au combat, le sentiment d'abandon est loin ici, mais celui d'aimer et d'être aimé lui, où en est-il ?

Ce jour-là me revient en tête avec violence, ma mère adoptive qui part en cryo et qui me promet de revenir, moi qui m'accroche à elle et cette personne qui selon ses mots, veillerait sur moi. La masse était grande, les mouvements forts et je retrouvais chez lui cet attachement affectif qui me reliait à mon enfance. Il me fait mal mais avec douceur, je rentre petit à petit dans cette bulle que seul Anarki avait su créer.
L'amour était loin d'être là, comment oublier celui qui fait battre mon cœur, mais le sentiment, d'impesanteur, de sécurité, lui commençait à renaitre peu à peu. Serais-je en train de changer de dealer pour mon bonheur ?
Mais comme à chaque fois la bulle éclate. Alors que je me pensais à nouveau dans une bulle rien que pour moi, l'aiguille tranchante de trahison vient à nouveau me briser. Une autre femme alors que la veille il disait vouloir être fidèle ? Bizarrement cela ne m'effondre pas, comme si le fait que je sois nulle au point de ne pas savoir garder un homme, le fait que je n'arrive à rien soit devenu pour moi une façon de vivre. J'aurais pu aller pleurer dans les bras de mon amie Tristana, mais je ne voulais pas refaire les mêmes erreurs et passer pour une pauvre victime, encore et encore.
Je me devais de changer, être plus forte ! La matriarche m'aidera à cela mais en attendant, je devais me remettre en question lors de mon profond sommeil pour en ressortir que plus forte.

L'alarme sonne, serait ce ma mère qui revient à la vie ? Je devrais donc sortir moi aussi, car j'étais programmé pour cela. Mais avais je envie de revenir de suite ? "Père" aurait-il répondu à mon message ? Comment raconter cet échec cuisant avec mon "protecteur" ? Et surtout, pourquoi je pense encore à lui ?! Aucun doute, le seul moyen de changer, de l'oublier, de retrouver une famille était de perdre cette merde que tout le monde appelle sentiment. En attendant, dormons encore un peu.

« Tu as vu sa gueule, oublies le franchement! »
« Tu étais juste une pute gratuite pour lui, passes à autre chose. »
« Ma fille, arrêtes de penser à lui ! »
« Oublie le ! »
« Oublie le ! »

Prise dans cette boucle temporelle, à revivre le même cauchemar encore et encore, à revivre la même histoire, jusqu'à trouver la porte de sortie qui me fera sortir un jour du caisson qui gèle mon cœur. Et en attendant, pour apaiser ma conscience je prie, dans un endroit qui n'est familier que pour nous, espérant qu'un jour, enfin, une fin soit trouvée.

Spoiler (Afficher)
Ceci n'est pas forcement une vérité, c'est la version de mon personnage et de ce qu'elle croit être vrai.

Informations sur l'article

Titre
13 Septembre 2021
231√  8 4

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires