Recherche

EDC de Aellô

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Aellô

Cacher

Artificialis Paradisum

Spoiler (Afficher)
Article HRP, ne peut être connu de vos personnages ♥

Et qu'en est-il des espoirs naïfs qui faisaient battre le coeur ? Les rêves morcelés dépérissent à l'image de leur héritage.. On oublie les lieux, On oublie l'histoire et ces blessures. Plus de temps, il faut aller vite... - trop vite pour que la graine pousse et prenne son caractère - ... des identités qui s’effritent et traînent dans la poussière.
Et elle ne s'attendait pas à naître dans l'ombre d'un monde mourant.

La voilà donc qui déambule dans les veines de l'Humanité stérile à la pensée prémâchée et hyper contrôlée par l'artifice des sentiments. L'auto-discipline a foutu le camp depuis belle lurette et l'immorale se fait norme commune ou acceptée. Les faibles pulsions motrices que sont les envies font battre la routine endormie de la foule blafarde farcie d'une sédition promise qu'elle n'attend plus, si ce n'est dans ces rêves. L'Humanité devenue bête est une ogresse qui se nourrit des espoirs suintants la cupidité.

Une saignée n'a jamais tué l'infection.. Pourtant, les blessures sont toujours rafistolées au fer rouge. Chacun grignote sa part du gâteau pour faire passer la pilule fermant les yeux sur les vers qui gâtent l'ensemble.

"Un peu gluant"
Lui diriez-vous.

Ces ruines décadentes, spectacle du burlesque de cette Humanité ; là où les pantins se donnent de grands airs d'une importance fantoche et posent, carte sur table gardant toujours un as de pic dans la manche pour percer les cœurs dans le dos. Car au moins, ils se pensent maîtres de la partie, de leur destin, pensant accomplir des miracles au déni des actes.

Tout va bien, l'Humanité prospère et s’enlise sur son droit chemin qui jamais ne dévie. L'Histoire trépassée, morte et enterrée ne signifie plus rien. Le clonage est une malédiction qui prostitue le sens moral dans le reflet du savoir-vivre qui fait office d'un miroir de bordel.

"De quoi éviter l'inclusion intestinale pour tous les constipés."
Vous répondrait-elle.

La vie finit sous les godasses à l'image des cigarettes que l'on écrase sur un bout de trottoir. Le corps n'est qu'une enveloppe, un outil, dont la perte n'a aucune conséquence et s'empile comme des packs de pix' entre le cadre hypocrite et la poubelle. L'âme, comme une vieille gomme mâchée, est décollée de la semelle pour être ensuite recyclée. Pas de mise à mort de la conscience, mais une sérialisation de l'esprit.. Les erreurs du passé ne se reproduiront plus et vous pouvez jouer aux dévoreurs de corps sans crainte, mais surtout sans reproche.

Ainsi donc, elle grandit et observe gardant son recul avec une place de choix dans le Paradis Artificiel qu'est Dreadcast. Engrenage d'un système qui la dépasse, il lui arrive encore de mettre le nez dehors évitant le crachin acide au travers du smog. Elle n'attendait plus rien de l'Humanité dans l'immédiat, se réconfortant auprès d'un Tout qui avait su la cueillir au détour d'un carrefour, apprivoiser ses craintes et guérir ses blessures tout en lui ouvrant les yeux sur l'horizon des possibles. Le temps est une donnée toute relative et le jour viendra où il ne sera plus possible pour l'Humanité de poursuivre dans cette démarche suicidaire..

Mais en attendant..
"Vous reprendrez bien une part ?"

Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle – car le premier ciel et la première terre ont disparu, et de mer, il n’y en a plus. Et je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu ; elle s’est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux. J’entendis alors une voix clamer, du trône : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux ; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux : de mort, il n’y en aura plus ; de pleur, de cri et de peine, il n’y en aura plus, car l’ancien monde s’en est allé. »
Apocalypse 21,1-8

◊ Commentaires