Recherche

EDC de Aellô

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Aellô

Cacher

Vague à Lame

Spoiler (Afficher)
Article HRP, ne peut être connu de vos personnages ♥


Drell: Est-ce ce pour quoi nous avons versé notre sang ?
Drell: Est-ce là ce que vous faites de votre liberté ? Vous déchirer comme les Esclaves ?

Many: Vous avez laisser les querelles intestines vous séparer et vous faire oublier vos objectifs.
Mais je voudrais savoir pourquoi vous vous êtes rebellé ?


Many: Car les inégalités étaient devenus trop immenses. Quand nos chaines furent brisées, nous n'avions plus d'autre choix.

Drell: Nous ne sommes pas là pour arbitrer vos querelles.
Drell: Et si le peuple a décidé, le peuple a raison. C'est cette liberté que nous lui avons offerte.

Drell: Vous parlez de vous battre ? Résistez en premier ! Solidifiez-vous, devenez soudés !
Drell: La dissension est l'arme de l'Empire !
Drell: Ils vous ont déjà battus.

Drell: Ta liberté s'arrête où la sienne commence.
Drell: Tous, vous parlez de liberté, TOUS !
Drell: Mais qui parle de la RESPONSABILITÉ qui va de paire ?
Drell: Qui parle de cause commune ?
Drell: Est-ce que pour vous, la liberté consiste à faire ce que bon vous semble sans penser aux conséquences pour le Secteur ?




Il y a dans sa façon d'être, de parler, d'agir et de regarder une attraction indicible à laquelle je ne souhaite surtout pas me dérober. Il reste la crainte, l'incertitude qu'un jour... je trébuche sur la fin du chapitre clôturant notre Histoire.

L'exaltation de partager notre quotidien cependant, le bonheur d'être à ses côtés, le plaisir éprouvé ainsi que l’accoutumance de sa présence ont eu raison des angoisses.
Ce qui rend le vide de son absence d'autant plus difficile et bien souvent, la raison vacille pour l'Avoir emprunt au besoin de l'Être.

Pardonnez-moi Mère parce que j'ai péché... et que j'adore ça.

Cette filiation factice, je l'ai renié jusque dans mon âme, incapable de te comprendre ni de saisir ce monde immatériel. Quand bien même je retrouverais la foi sache que je m'exempte des sacrifices.

Il m'arrive d'étouffer, désabusée, colérique à m'en tordre les entrailles me rendant aveugle même au plus simple des bonheurs. C'est une lutte de tous les instants à laquelle je dois m'armer dès que j'ouvre les yeux.

Nous sommes seuls face à nos exactions. Personne ne viendra nous aider et c'est une ruine qui s'étend sous nos pas. Reconstruire prend du temps, le dogmatisme des pensées épuise, me laisse lasse alors qu'il y a encore énormément à faire.

Comment aller de l'avant et retrouver l'espoir ?

Cela demande de faire taire l'ego, le besoin de reconnaissance en manque de tapis rouge. Il faut de l'organisation, c'est plus qu'un fait, malheureusement la moindre faille du système sera utilisée contre lui par des individus peu scrupuleux d'un avenir dont seul leur vision importe.

Que restent-ils des efforts communs si ce n'est des bâtiments morts de tout projet.. Que restent-ils des pensées multiples qui faisaient la richesse de notre secteur si ce n'est les souvenirs fugaces lorsque les paroles, pas toujours sages, disparaissent sous la destruction immobilière.

L'âme est épuisée devant une lutte acharnée, les corps eux, ne sont jamais à bout de souffle et ça ils l'ont bien compris : il fallait nous dégoûter de la vie même, nous priver des petits plaisirs du quotidien, nous faire oublier qu'ils existent.. faire passer le simple bonheur comme moins que rien. Devenir des bons outils, sans prendre en compte le fait que nous sommes ressentis, émotions, sentiments... Vivants.

A l'image de mes écrits.. j'oublie qu'il est là ce bonheur, tout près de moi. Le smog sait pourtant à quel point j'y suis attachée mais le pessimisme...

...le pessimisme ne meurt jamais.

◊ Commentaires

  • Sigmar (211☆) Le 06 Novembre 2017
    La musique et le texte, Wahou Aello ♥
  • Jinta (861☆) Le 06 Novembre 2017
    Ces deux premières phrases.. "Drell: Est-ce ce pour quoi nous avons versé notre sang ?
    Drell: Est-ce là ce que vous faites de votre liberté ? Vous déchirer comme les Esclaves ?"

    Méjem.
  • Aellô (677☆) Le 06 Novembre 2017
    Merci ♥
    Je n'ai aucun mérite pour le quote, c'est extrait d'une conférence, il n'y a que l'image qui ait été retouchée par mes soins.
  • Manerina (1403☆) Le 07 Novembre 2017
    Les stigmates sont encore là.