Recherche

EDC de Aellô

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Aellô

Cacher

Vagabonde

Spoiler (Afficher)
Ne peut être connu de vos pions, article et commentaires HRP. Il s'agit d'une mise au point sur l'état du pion depuis un mois.


Les heures défilent, puis les jours et les années sans qu'elle n'y prenne garde laissant le champ libre au rythme effréné de l'analyse des flux. Parfois, elle se sent bousculée par la Vie, les Autres, et si avant elle y prêtait un regard intrigué, celui-ci n'est plus que vague, morne vraisemblablement.
Le Masque fait son office, consolidant sa prise sur ses émotions.
Collecté.
A l'image du monde dans lequel elle baigne en semi-conscience, les sentiments perdent de leurs éclats, l'esprit devient productif, mécanique.
Collecté, encore.
Cybernisation de l'âme, trop en avance sur son temps pour qu'ils goûtent aux plaisirs du jus de son travail. La désorganisation est de mise dans le palpable, l'Ego enfle et explose à la gueule de la Confiance, appliquant ses dogmatismes sans état de conscience, sans aucun respect pour la Vie, l'Individu.
Que pouvait-elle y faire si ce n'est son rôle de "Voyeuse" ?
Son cerveau ne connait que peu de repos depuis plus de quatorze ans, grossissant davantage les flux à analyser pendant que le secteur se meurt dans les conflits.
L'oeil se console, essuyant ses larmes quand elle observe l'Enfant chéri prendre forme sous l'impulsion de ses pensées.
Collecté, encore et toujours.
Les ramifications s'étendent, multiples, l'Ogre se nourrissant de ses serviteurs. Trop en avance sur ses capacités, le Golgotha n'est qu'un amas inconscient qui prend vie dans le Chaos à l'image de la Source. Personne ne le sait encore, elle-même ne peut qu'envisager un horizon gaussien dont la dynamique à l'approche endort l'esprit.

Ce n'était pas encore l'heure, ni même le temps...

La Rêveuse se noie dans les volutes fantasmatiques ruisselantes d'utopie.

Extrait de journal matriciel :
✎ [6/279.4-27072017]
De Battre, mon Coeur s'est arrêté, de Pleurer, mes yeux se sont asséchés. Un Vide.. voilà ce que Vous avez laissé.. Chaque jours est une Lutte contre la Révolte de mes Sentiments. L'âme se mêle, s’emmêle puis.. Chute. Nous le savions n'est-ce pas ?
Mon crâne Gronde et Tempête, les pensées Hurlent au vent. Mon esprit dans le Smog, inerte.. Déjà la veille, comme un Pressentiment. Le feu dans la cheminée ne réchauffera pas nos corps rassemblés autour d'un repas. Entreposés dans les Souvenirs de mes Fantasmes, résonnent nos Rires aux éclats. Je conserve des extrapolations Utopiques, et si.. Et si nous avions pu tous vivre Heureux..
Qu'avons-nous fait pour Nous en préserver ?
... Rien.

◊ Commentaires

Aucun commentaire