Recherche

EDC de 66987

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par 66987

Cacher

Ad Mortem

Spoiler (Afficher)
Ambiance.

Il est là, de dos, mains liées dans le bas de celui ci. Une tenue spéciale, les cheveux soigneusement coiffés, alliance étrange visible à l'auriculaire de sa main non-mutilée.
Il est là, face à un hologramme, une plume, blanche, orne sa ceinture.
Il sait que je suis là, qu'elle est aussi là, il ne se retourne pas.

Je vous dois des excuses.

Trop calme, trop serein, droit, stoïque.

Un simple message d'au revoir, ça n'était pas assez. J'espère que vous n'avez pas trop souffert de cet affront que je vous ai fait, mesdames.

Silence, doux silence.

C'est pourquoi je me devais de vous les faire en bonne et due forme.

Explique toi.

Tu sais très bien de quoi je parle, Shibo.

Je refuse.

Il continue de caresser l'hologramme, sa main légèrement tremblante, l'index peu assuré le traversera, il expirera un peu fort, sa main rejoignant lentement l'autre dans son dos, la tête s'inclinant un peu.

Six ans, Shibo. Six ans pour rien. Évaporés. Six ans que je me bats. Pour rien.

Tu connais la vérité, Shibo, n'est-ce pas ? L'unique vérité. Ne la lui dis pas, par pitié. Garde ce satané secret. Il détruit, ronge, brise, et tue.

A qui ?

A toi. Parce que tu es jeune, et innocente.

Il se tourne enfin, lentement, dévoilant à son tour des yeux rougis, une joue dévalée par une larme, et un ton qui se brise, lentement.

Et donc je dois rester dans l'ignorance ? Je veux savoir.

"Oh non tu ne le veux pas."

Je sais tout.

Non. Tu étais parti. Tu ne sais pas ce qui s'est passée.

"Ne t'énerve pas, par pitié.."

Qu'importe cette dimension physique. Je te parle de l'Esprit. L'amour.. Le vrai.. Pur et destructeur.. Celui qui anime un être..

Et donc sous prétexte que je sois jeune, je ne peux pas connaitre ?

Il inspire, reprenant contenance un instant, bien que la première perle lacrymale soit rapidement suivie d'une autre, ses yeux rougis posés sur la petite.

Peut-être ne comprendras-tu jamais. Et je t'envie cette naïveté, tu n'imagines pas..

Je reste là, écoutant sans pouvoir faire quoi que ce soit, détruite intérieurement et luttant pour rester droite à l'extérieur.

Arrête de penser que je sois naïve, tu n'étais pas là. Tu as préféré partir. Me laisser, laisser maman..

Elle s'en va, fuyant la suite en pleurant, trop jeune pour ces conneries, je le savais. Il la laissera faire, l'observant de loin sans bouger, perles isolées devenant légers ruisseaux, un sourire triste naîtra à ses lèvres.

Elle est si... Humaine..

Silence, je le fixe, il sait combien il me fait mal, il regrette tellement..

Je n'ai jamais cru en l'Humanité.. Je ne croyais qu'en l'Empereur, Shibo.. J'ai.. Tué la seule femme que j'aimais, Shibo..

Elle revient en courant, venant le serrer dans ses bras. Quelques larmes coulant toujours sur ses douces joues.
Il accueillera d'un geste tendre en la serrant avec sincérité dans ses bras, m'abandonnant pour le moment pour lui parler, sur le même ton, cassé.

J'ai cru que tu ne me dirais pas adieu.. Ma décision est prise.. Je prends un aller simple pour le Renovamen.. Je vais Le rejoindre. J'ai échoué.. A vous de réussir ce que j'ai manqué.. A vous de guider le peuple sous Sa Lumière.. Pour moi, il est trop tard.. Sa Lumière m'a consumé.. J'ai été une braise ardente dans une cuve énergétique.. Il est temps pour moi de ne faire qu'un avec l'Esprit.. Avec mon Esprit.. Et de trouver la paix..

Il pleure, oui.

Souviens-toi d'une chose.. Il y a les Guides, et il y a le troupeau..
J'ai été un Guide venu d'une autre époque.. A vous d'accomplir ma mission.. A toi, d'oeuvrer avec ta mère.. Pour que Sa Parole soit enfin maîtresse ici bas..

Elle se détache de lui, je la garde contre moi un moment, elle ne regarde pas, elle me sert fort, de toute ses forces, puis s'en va. Je reste là, luttant contre mon intérieur, souffrances inutiles.

J'ai prononcé cette phrase des milliers de fois.. Ad Majorem Imperatoris Gloriam.. On ne l'a pas simplement poussé vers la cryogénie.. Non.. On l'a.. Tué.. On a tué.. L'Humanité a tué Son Maître.. Voilà.. Ceci sera ma dernière parole.. Continue à manipuler ces imbéciles.. Fais en sorte que l'Empereur retrouve Ses Fidèles.. Et lorsque l'Humanité sera purifiée.. Pieuse.. Alors ils pourront savoir.. Et enfin la rédemption de l'Humanité surviendra..

Je..

Ne sais pas quoi dire et me contente d'un seul hochement de tête.

Mon APM est désactivée, Shibo.. Récupère la.. Et détruis la.. Écrase la de ton talon.. Et jette la du haut de ma tour.. Si elle ressort un jour.. Montre lui cet enregistrement.. Dis-lui la vérité.. J'ai perdu mes deux piliers.. Et lorsque le socle s'écroule il n'en reste que des morceaux..

Il se relève, tant bien que mal, et dégaine lentement sa lourde épée aristocratique, regard rivé sur l'hologramme. Il lève son sabre lentement, fièrement au dessus de sa tête, regard rivé sur cet amour perdu, déglutissant, tremblant légèrement.

Je t'aime, Shibo..

Adieu.. mon frère.

Ad Majorem Imperatoris Gloriam, Ad Vitam Aeternam !

Il criera ceci avec un fanatisme assuré, avant de retourner l'arme contre lui, la pointe venant transpercer son propre cœur, déchirant, au niveau de son dos, à l'impact, sa veste noire. Le sang s'écoulera lentement, maculera son ensemble, alors que le corps inerte et transpercé, après quelques instants s'écroulera à même le sol. Je le regarde tomber, impuissante, laissant un moment le silence envahir la pièce, déglutissant, m'approchant du corps inerte, sortant ma dague en m'accroupissant, tremblante, "oui je te pleure enfoiré".

Je suis tellement désolée..

Je relève la tête vers l'hologramme un instant, larmes aux yeux, mains ensanglantées après avoir fini la boucherie dans sa nuque.


Repose en paix, Persisk.

Je quitte la pièce lentement, avec la puce intacte en mains, sans un regard en arrière, laissant comme seule musique et lumière le vrombissement de cet hologramme. Je quitte cette pièce.. avec un but, ce n'est qu'une question de temps.
Spoiler (Afficher)
Il devait être fait alors le voilà, ainsi s'éteint Persisk. Merci pour tout ce que tu as pu faire vivre a mon pion et aux autres !

Informations sur l'article

Histoire
31 Décembre 2017
968√  15 3

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Casey (177☆) Le 04 Mars 2020
    Ah, déjà sympa la mise en page intéressante pour illustrer deux interlocuteurs. J'aime beaucoup. Et le style est solide.